LONDRES, NOVEMBER
Londres. Capitale de l'Angleterre. Siège d'attention de toutes les antennes de tv du monde depuis quelques jours. La source de cet engouement ? Des vidéos circulantes sur youtube : un homme assassinant et éventrant des prostituées. Tout n'est qu'une question de temps avant la prochaine victime ...


RèglementContexteBestiaresUniversChapitresFiches
Nouveautés
# Nouveau design du forum !
# Seconde information rapide...
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
 

Le forum vient de faire peau neuve ! N'hésitez pas à venir donner votre avis, et changez vos avatars pour du 250*350 !

Hanne Andersen vient de passer modératrice ! On lui dit tous gg pour sa promotion parmi les staff o/

 :: Le Grand Échiquier :: Hors Séries :: SummerTimes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

When you need a driver • Pv Anika

avatar
Messages : 7
Point Rp : 11
Sexe du Personnage : Masculin
Emploi : Escort Boy
Habitation : T3 luxueux sur Kensington
Talk in : #88cfe2
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Juil - 15:06












Leopold n’était rien pour cette communauté. Enfin, il devait l’être, mais plus personne ne se préoccupait vraiment de lui depuis que le mage Emrys avait disparu de la circulation. Celui qui devait être son mentor n’étant peut-être plus, il était inutile de chercher à être un fardeau pour les sorciers. Lorsque Monet reçu donc l’appel de la confrérie, il était prêt à remplir le devoir de son maître si ce dernier venait à s’y soustraire. Et il est vrai que le mage de sang avait un moment laissé exploser son amertume.

Son familier lui conseilla, à regret peut-être, de passer une peu de temps en vacances, et pourquoi pas faire une pierre deux coups en amenant cette personne qu’ils lui demandaient d’amener. Faire le chauffeur n’était pas vraiment dérangeant, c’était sans doute plus le fait de le sentir comme un ordre. Mais finalement, il fit louer une voiture de location à un ancien client à lui, choisissant une chevrolet corvette convertible bleu vintage et se rendit à l'adresse prévu et à la date indiquée, après avoir préparer ses bagages.

Le soleil était au beau fixe sur Londres, mais niveau température, on pouvait espérait bien mieux. Sur la route pour prendre son passager, il espéra qu'ils auraient au moins des moments de beaux temps. Il se rendit à l'adresse, avant de se garer juste devant. Il coupe le contact un instant, passant du côté passager pour descendre en vitesse, cherchant du regard la personne qu'il devait prendre. Appelant à la volée, en espérant qu'il n'écorchait pas le nom...

« Einsdottir? »

(c) Dyrelia - ne pas copier


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 11
Point Rp : 15
Sexe du Personnage : Féminin
Emploi : Dirigeante du culte des Enfants de Freya
Habitation : Un riche appartement dans la City
Talk in : #cccccc
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Juil - 16:05

When you need a driverAní & LeoJamais Aníka n’avait prit de vacances. Aussi loin que remonte son existence, jamais la jeune femme ne s’était rendue dans une ville éloignée ou traversé un océan dans l’unique but de se détendre. Dans son enfance, l’emploi du temps de Mlle Ludivine était bien trop strict pour permettre de telles futilités. Si bien que, s’il lui était maintes fois arrivé de voir son petit frère accompagner leur génitrice lors d’escapades qui, à les entendre, semblaient fantastiques, jamais la petite sorcière n’avait elle-même expérimenté cela. Son père passait lui aussi l’entièreté de ses années à travailler. Alors pourquoi cela aurait-il été différent pour elle ?

Voyagé, la jeune femme l’avait fait, maintes fois. Mais cela était toujours dans le but d’interviews ou de conférences, ou à des fins de recherches et purement pratiques. Ses voyages étaient un condensé de poignées de mains, d’heures entières à assimiler l’histoire et les rites du pays en question, de recherches, et d’énièmes poignées de mains, encore. L’idée même de se poser quelques jours et prendre des "vacances" ne l’avait jamais effleurée. Il lui avait fallu quelques temps pour saisir le concept.


Et puis cette lettre était arrivée. Cette dernière avait manqué de passer à la trappe, la sorcière pensant d’abord à un énième prospectus, puis le doute l’avait saisie et elle avait tout de même demandé à son gardien de la lui lire ; apprenant avec étonnement qu’il s’agissait d’une invitation, gratuite de surcroît, pour le bord de mer. Un peu sceptique au départ, l’islandaise s’était finalement décidée à accepter cette dernière et découvrir ce concept inconnu jusqu’alors. Quelques coups de fils à la communauté des mages londoniens, et Aníka avait vu ses chances de partir sans nécessité d’en informer son propre culte confirmé. Elle avait laissé son téléphone sur la table du salon. Si la situation était critique, Ludivine aurait bien d’autres moyens de la contacter.

Elle ignorait à vrai dire tout du sorcier ou du chauffeur désigné pour l’accompagner. Seuls avaient étés convenus le lieu et l’heure du rendez-vous -devant son immeuble, 9 heures précises. Jamais ils n’avaient été mis directement en contact. Ce n’était pas bien important, à bien y penser.


C’est donc à neuf heures tapantes que l’islandaise était sortie devant son immeuble, ses éternelles lunettes teintées placées sur le haut de son nez, et un chapeau aux bords larges protégeant son visage du soleil qui commençait à frapper le bitume. Il ne faisait pas une chaleur étouffante, mais c’était déjà bien assez pour elle. A ses pieds, un sac plus qu’une valise, le strict nécessaire. L’unique bagage ne pesait pas bien lourd. Après tout, la sorcière n’avait pas besoin de retourner son appartement pour partir. Les objets les plus encombrants étant une série de fioles et d’herbes dont elle ne se séparait jamais.

Einsdottir ?

Ah. La manie d’employer un nom de famille. Si typique des pays autres que le sien. La jeune femme esquissa un sourire à son nom, repérant bien vite que la voix provenait d’une voiture garée juste devant elle. Sept mètres sur la droite, certainement. Le timbre masculin, jeune. Son accent était catastrophique, mais c’était bien normal et elle ne pouvait lui en tenir rigueur.

Oui.

S’avançant d’un pas tranquille vers le sorcier dont elle sentait à présent bien l’aura particulière, la jeune femme tendit ses doigts devant elle, afin de ne pas heurter le véhicule lorsqu’elle en serait proche. Son sourire venant s’étendre doucement lorsqu’elle sentit finalement la carrosserie froide sous sa paume. Elle redressa doucement son visage vers le conducteur.

Enchantée, Mr Snowden. Merci d’avoir accepté de me conduire… j’espère que l’on ne vous a pas forcé la main pour accepter ce désagrément.

Elle resta là où elle était en disant cela, car elle ne connaissait ni l’emplacement de la portière, et ne savait ce qu’elle était censée faire. Poser son sac à l’arrière, ou dans le coffre ? Monter à côté de lui ou derrière ? Elle était un peu perdue.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Point Rp : 11
Sexe du Personnage : Masculin
Emploi : Escort Boy
Habitation : T3 luxueux sur Kensington
Talk in : #88cfe2
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Sep - 17:12
Le mage de sang n’avait en réalité eu aucunes autres informations concernant cette personne que le nom et l’adresse. Monet lui avait vaguement expliqué que c’était une personne très influente d’un culte, dans un pays nordique, mais il avait écouté son discours de façon … plus que distraite. Bien trop occupé à faire ses bagages et choisir les vêtements qu’il emportait avec lui. Il n’avait pas spécialement envie que ce soit son familier qui s’en occupe, surtout si ce dernier ne venait pas avec lui. Quelque part, il en était presque soulagé, et pourtant … parfois sans lui, qu’est - ce qu’il serait ?

Oui

Il tourna son regard vers la silhouette féminine blanche se démarquant en le rejoignant sur le trottoir. Elle lui avait répondu presque aussitôt, un soulagement, car déjà 9h passé, il n’avait pas spécialement envie d’attendre après quelqu’un. Elle était donc descendue bien avant son arrivé sans doute. Il préférait largement les personnes ponctuelles, bien que lui personnellement ne l’était pour ainsi dire presque jamais. Ce jour était sans doute l'exception qui confirmait la règle. Il remarqua bien l’allure de la personne, qui sans doute se préparait déjà à passer de bonnes vacances; des lunettes, un large chapeau, un simple sac. Elle était loin d’être une de ces jeunes femmes qui adorait prendre tout leurs affaires personnelles avec elle dans leur déplacement apparement.

Enchantée mr Snowden, Merci d’avoir accepté de de conduire … j’espère que l'on ne vous a pas forcé la main pour accepter ce désagrément.

Le pas lui paraissait tellement assuré, alors quand il vit la main tendue vers la voiture, il crut simplement qu’elle avait simplement hâte de rentrer à la place passager pour prendre la route. Pour autant, lui qui s’était adossait du côté de la place passager arrière juste à côté d’elle, remarqua pourtant qu’au dernier moment, elle semblait attendre. Ne comprenant pas sa cécité. Pour ce qui était de ses paroles envers lui. Il devait avouer qu’elle semblait bien plus prévenante que le cercle à Londres; qui effectivement, avait laissé comprendre qu’il valait mieux pour lui qu’il ne refuse pas. Cela n’aurait fait que renforcer les tensions à son égard, et étant une communauté, il se devait de participer bien plus activement que ce qu’il faisait jusqu’à présent.

“Non non, bien sûr … et puis, ça me fera l’occasion de partir moi aussi. Même si je ne sais pas exactement où nous allons.”

Il mentit. Parce qu’elle ne semblait pas être une personne mauvaise de premier abords. Ce n’était pas à elle de prendre juste parce qu’il avait été frustré. Et être honnête avec elle, peut être qu’elle aurait demandé des changements. Maintenant que sa valise était prête, et qu’il s’était fait à l’idée, ça aurait quand même été dommage d'annuler. Pire. Il ne voulait surtout pas qu’elle les rappelle pour leur exprimer que Leopold n’était pas content du tout ou qu’il lui avait fait mauvais accueil. Il représentait le cercle après d’un autre culte. C’était important de faire bonne figure. Quitte à omettre de lui dire : Snowdon. Pas Snowden. Erreur fréquente. Beaucoup d'autres personnes avec cette terminaison dans leur nom de famille doivent avoir ce problème...

“Vous … voulez de l’aide ?”

Il se hasarda à demander au cas où, si c’est ce qu’elle attendait de lui. Il ne savait pas trop, mais la voir attendre comme cela. Après tout, ça faisait peut être parti de son éducation.. il ne sait pas trop, mais il sentait qu’il se devait être serviable. Voire même gentleman. Pour un pays qui se vantait d’avoir la meilleure éducation et les meilleures convenances, c’était sans doute … la moindre des choses. Il embarqua donc son sac venant simplement le mettre dans le coffre avec sa valise à lui, avant de venir lui ouvrir sa portière juste en face d’elle.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fall :: Le Grand Échiquier :: Hors Séries :: SummerTimes-
Sauter vers: