LONDRES, NOVEMBER
Londres. Capitale de l'Angleterre. Siège d'attention de toutes les antennes de tv du monde depuis quelques jours. La source de cet engouement ? Des vidéos circulantes sur youtube : un homme assassinant et éventrant des prostituées. Tout n'est qu'une question de temps avant la prochaine victime ...


RèglementContexteBestiaresUniversChapitresFiches
Nouveautés
# Nouveau design du forum !
# Seconde information rapide...
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
 

Le forum vient de faire peau neuve ! N'hésitez pas à venir donner votre avis, et changez vos avatars pour du 250*350 !

Hanne Andersen vient de passer modératrice ! On lui dit tous gg pour sa promotion parmi les staff o/

 :: We are Fallen :: Dark Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

May the bridges I burn light the way — Hanne

avatar
Messages : 17
Point Rp : 26
Sexe du Personnage : Féminin
Emploi : Professeure d'histoire de l'art / Photographe / Pyrotechnicienne
Habitation : Un appartement à 40mn du centre de Londres
Talk in : #9999cc
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Mar - 22:22

Hanne Kirsten Joah Andersen

Don't touch me, I'm fragile.
I'm bitter in my heart.


Nom complet : Hanne Kirsten Joah Andersen.
Surnom(s) : An, Jo, la femme-soleil. En enfer, son nom de démon est Sól.
Genre : Femme
Espèce : Démon
Age : 150 ans
Date de Naissance : 6 Juin 1867
Lieu de Naissance : Copenhague
Nationnalité(s) : Danoise
Langue(s) connue(s) : Danois ; Allemand ; Anglais ; Français ; Langue des démons ; Finnois ; Norvégien ; Mandarin
Religion : Paganisme nordique.
Groupe : Dark
Occupation/métier/études : Pyrotechnicienne et professeure aux beaux-arts.
Habitation : Un appartement dans une banlieue de Londres, à 45mn de métro du centre.

Capacités

Capacités :
— Contrôle mental : capacité de persuader un humain d'un fait, d'un sentiment et d'altérer ses souvenirs. Le niveau d'efficacité dépend de la force mentale de l'humain et de l'état dans lequel ce dernier se trouve. Cela fonctionne aussi sur les êtres surnaturels, à différents niveaux selon leur puissance, bien que ces derniers soient plus difficiles à influencer. Malgré cette capacité, elle reste elle-même très faible face à tout type d'attaque psychique.

— Pyrokinésie : capacité de faire naître le feu comme bon lui semble, le maîtriser, contrôler son degré d'intensité et le faire cesser lorsqu'elle le souhaite.

— Immunité face au feu : elle est incapable de brûler ou être grièvement blessée par le feu. Lorsqu'elle est au plus faible, ce dernier est capable de lui laisser de légères marques, mais cela ne peut aller plus loin.

— Contrôle de la chaleur : capacité à augmenter la chaleur d'un objet, d'une personne ou de son propre corps. Cela ne fonctionne qu'en augmentant la température ; elle est capable de la baisser pour que cette dernière revienne à la normale, mais ne peut rien faire geler. Pour un humain, elle ne peut faire descendre sa température corporelle en dessous de 37°. Pour le moment.

— Force accrue : force bien supérieure à celle d'un simple humain. Résistance accrue, capacité à effectuer des prouesses physiques sans s'épuiser.

— Forme démoniaque : sous sa forme démoniaque, elle dégage une lumière capable d'aveugler un être humain et peut atteindre les 1200°C. Cette température pourrait encore augmenter, mais elle n'a pas atteint un niveau de maîtrise suffisant de ses capacités, ayant quitté les Enfers trop tôt.

Armes : Couteaux, elle garde également un vieux pistolet, modèle de 1889, dans l'un de ses tiroirs.

Relations

Jorgen et Soren Andersen - frères

Kirsten Andersen - fille

Vincent Andersen - fils

Théodore Eberhart - ancien mécène - psychiatre à Londres

Franz Aschenbrenner - ancêtre - vague connaissance

Emil Laine - collègue - psychopathe

Alastor - bourreau - haine


Caractère




Personnalité :

Elle est belle, la femme-soleil ; Hanne qui rit et qui danse, Hanne qui court dans les rues sombres et éclate de rire sous la lune froide. La peintre aux idées de cendres, l’originale qui erre dans les allées jusqu’à tomber de sommeil et vit dans les bars jusqu’à ce qu’une bagarre ou un amant ne la fasse partir. Hanne la flamboyante, Hanne qui parle et rit fort, sans peur de se faire remarquer ou de choquer les gens trop bien, défiant l’autorité ; indomptable. Hanne qui rêve de rouge et de noir, la rouquine aux rêves titubants, un peu fous, un peu éraillés, comme un vieux disque qui peine à tourner.

Et elle rit, et chante et cogne et peint, sans se départir de son sourire immense et des bleus sur ses mains. Et elle tourne sur elle-même, balance ses jambes dans le vide les nuits d’insomnies, écarte les bras comme pour demander aux pavés de l’accueillir ; sans tomber. Acrobate insolente, effrontée qui joue avec la promesse de la chute sans jamais basculer. Originale aux idées inconstantes, qui aime le monde avec passion et rêve de le voir brûler. Le rire d’une enfant ; entêtée jusqu’à l’absurde, loin d’être simple d’esprit mais inconstante dans ses idées. Consciente des failles de ses rêves et de son drapeau, et de ces flammes qui dévorent sa vision et ses toiles. Pleine d’ironie, peignant des incendies à l’aquarelle et un symbole de paix au cœur du foyer, irrespectueuse des traditions ancrées dans la pierre et du dieu qu’il faut aimer.


Indépendante, riant au nez de l’autorité comme une gamine effrontée, elle fuit les conséquences et se rit de celles-ci, vivant comme elle l’entend, tant pis si le reste du monde brûle autour de son orbite. Et les gens viennent et puis tombent, terrassés par sa présence incandescente et la malédiction qu’elle dégage, beaucoup s’approchent, personne ne reste. Personne n’en est capable après tout, mais pour une fois, Hanne ne les blâme pas. Assez lucide pour le concevoir et le comprendre ; la date et l’heure de sa mort sont déjà planifiées, avec soin, un spectacle flamboyant, alors pourquoi forcer ces victimes de ses beaux yeux à rester jusqu’à la fin ? Aucune importance, aucun intérêt ; réservée dans sa démence, égoïste, refusant de la partager. Elle fait fuir l’homme d’hier soir et lui somme de ne jamais repasser. Lui survivre est une épreuve, mais sans attention elle dépérit. Difficile dilemme, que d’aimer les âmes mais de les démanteler au fil de ses mots et de ses caresses ; totalement consumées. Tout comme cette terre qui tourne trop vite et qu’elle souhaite brûler.



+ Amicale + Joyeuse + Solaire + Vive + Avenante + Curieuse + Créative + Protectrice + Chaleureuse + Maternelle + Passionnée

- Irresponsable - Volage - Capricieuse - Autodestructrice - Orgueilleuse - Hautaine - Insouciante - Névrosée - Matérialiste - Nihiliste
Elle doute énormément d'elle-même et cache ses incertitudes sous un tempérament passionné, et ses excès d'alcool et de violence. A vrai dire, elle n'a plus aucune idée de sa place en ce monde, et cela l'angoisse horriblement. La dualité entre ses émotions et son passé d'humaine, et sa nature démoniaque, rendent la tâche bien plus ardue.

Tempérament habituel : Vivant, malicieux, curieux, avenant, séducteur
Comportement avec inconnus : Curieux, aimable, légèrement hautain si on l'agace
Comportement avec proche : Passionné au début, affectueux, puis distant et fuyant avec le temps.
Goût :
Aime : L'art / La peinture / Le thé / L'alcool / Se battre / Les nouvelles choses / Les gens hors du commun / Les enfants / Les gens fous / Le feu / Les explosions / Les feux d'artifice / La chaleur / Sa propre douleur (dans une certaine mesure)
N'aime pas : Les médecins / Les scientifiques / Le froid / Le courant expressionniste / La langue Allemande / Les hôpitaux psychiatriques / Le noir / L'autorité
Hobbies : Photographie / Commettre des délits notoires / Enchainer quelques contrats courts pour s'amuser et se nourrir sans trop de peines
Ambitions/But : Aucun. Et c'est bien ce qui la perturbe. Elle l'a atteint il y a longtemps.
Peurs : Nyctophobie (peur du noir) / être seule / le bourreau
Secrets : Elle est la tristement célèbre peintre Joah Andersen, responsable d'un incendie majeur de Londres en 1902 / Malgré ce qu'elle affirme, elle est encore croyante et priait très fréquemment en enfer.
Echecs : Avoir transmis, malgré elle, la malédiction qui l'accablait à ses descendants.
Réputation :
Chez les humains : En tant que Joah, elle suscite aujourd'hui encore une certaine fascination morbide et a quelques fans. Récemment, une série de documentaires sont apparus sur son oeuvre et sur sa vie. Un ramassis de conneries pour la plupart.
En tant que Hanne, elle est appréciée, autant par ses étudiants que par ses collègues de travail. Dans son quartier, elle a bonne réputation. Un peu moins parmi les gangs et autres groupes qu'elle s'amuse régulièrement à défier. Elle a cessé de peindre à sa mort et pratique désormais la photographie.

Chez les démons : On la connait surtout pour son arrivée fulgurante aux enfers, et son penchant pour l'irrespect et pour insulter l'autorité. Elle a une très mauvaise réputation depuis son départ, ayant été l'assistante du bourreau puis l'ayant trahi, ayant causé une révolte et la mort de nombreux démons.


Physique




Joué par : Nikola Selezinko
Taille : 1m70
Poids : 60kg
Type anthropologique : Caucasien
Couleur de peau : Très pâle, presque blafarde, constellée de tâches de rousseur sur les joues, le nez, les épaules, et tout le reste du corps.
Cheveux : Roux, frisés, épais et volumineux ; ils atteignent le milieu de son dos.
Yeux : Ronds, gris clair, lumineux et expressifs. Ils virent au jaune lorsqu'elle prend sa forme démoniaque.
Visage : Ovale tirant un peu plus sur le rond, mâchoire carrée.
Nez : Petit, légèrement retroussé.
Lèvres : Pulpeuses, toujours teintées d'un rouge vif.
Voix : Une voix chantante, sensuelle, marquée d'un accent danois très prononcé. Elle rit beaucoup.
Expression naturelle : Sûre d'elle, narquoise, déterminée
Silhouette : En V, épaules légèrement plus larges que ses hanches.
Musculature : Pas tellement marquée, même si ses bras et ses jambes semblent endurants.
Démarche : Appuyée, féminine, presque féline.
Signes distinctifs : Elle porte quatre cicatrices ; une coupure large sur la cuisse droite, une brûlure au flanc gauche, la morsure d'un couteau sur son ventre, en dessous du nombril, et une brûlure au pied droit.
Lorsqu'elle est sous contrat, sa marque est la rune nordique du soleil, sowilo (ici)
Santé : Psychopathie / Tendance à la violence / Troubles affectifs
Style vestimentaire : Maquillage léger à part ses lèvres rouges, et chemises négligées, pantalons souvent trop grands et déchirés aux genoux, l'ourlet remonté sur ses chaussettes de couleur vives, et grosses chaussures. Elle porte souvent de grandes lunettes de soleil rondes, noires ou jaune vif, remontées sur son crâne. Etrangement, ça lui va bien.
Comment il se trouve ? Attirante, et surtout pas commune. Elle aurait horreur de passer inaperçue.
Comment le trouve les autres ? Une belle femme, magnétique, pétillante, pleine de vie. Elle a tendance a attirer les humains comme une flamme le fait avec les papillons.
Autres : Ses bras et son cou sont souvent recouverts de bandages. Le temps que les coups de sa dernière expédition ne disparaissent.

Apparence alternative ? Sa forme démoniaque est celle d'une silhouette anthropomorphe, au corps rouge et au sourire immense, figé sur un masque blanc. Elle est entourée de flammes et rayonne comme un soleil.

black pumpkin



Derrière l'écran
Pseudo : oduesP
Prénom : Eliott. Encore. Eh ouais. Qu'est-ce que tu vas faire hein.
Âge : Demande à... quoi comment ça on attaque pas les mamans.
Loisirs : Dessiner des chaises. Enfin non. Maintenant je fais parler des appareils photos. C'est pas glorieux tout ça.
Fréquence de connexion : Souvent. tkt
Inventé ou Predef : Inventé mouhehehe
Commentaires : Brand.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Point Rp : 26
Sexe du Personnage : Féminin
Emploi : Professeure d'histoire de l'art / Photographe / Pyrotechnicienne
Habitation : Un appartement à 40mn du centre de Londres
Talk in : #9999cc
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Mar - 22:23

Histoire




— Et c’est bien pour cela, mesdames et messieurs, qu’il faut toujours se méfier des individus en imperméable rouge.

La conclusion peut paraître absurde, pourtant tout l’auditoire semble fasciné. Sur l’estrade du conférencier, une jeune femme, pas très haute dans ses baskets usées, fait les cents pas. Elle fait de grands gestes lorsqu’elle parle et digresse souvent, ponctuant certaines remarques d’un rire enfantin. Ses lunettes de soleil reposent sur son crâne, même dans l’auditorium, et parfois celles-ci retombent sur son nez en plein milieu d’une tirade enflammée sur le déclin du capitalisme.

Elle parle fort, rit beaucoup, insulte pas mal le dernier politicien élu à la Chambre, il est vrai. Pourtant, ses extravagances ne font naitre que des sourires qui l’encouragent dans ses tirades, alors que l’heure passe et que les claviers des ordinateurs sont malmenés par les doigts avides de tout saisir. Jamais le constructivisme russe n’a paru aussi passionnant, et Malevitch reprend à son ton une grandeur quelque peu oubliée. Très vite, un autre parallèle se dresse, et l’intervenante repart dans une direction fantasque.

— Très franchement, L'International Klein Blue n’a aucune valeur plastique et n’en aura jamais. C’est juste un coup de pub bien amorcé.

Et la voilà qui continue, alors qu’un autre artiste ne devient sa cible. Elle n’aime pas grand monde, la rouquine à l’accent étranger, lorsqu’on l’écoute d’une oreille distraite, pourtant parfois un sourire amusé voire affectueux la prend à l’évocation de quelque autodidacte raté. Peu de personnes trouvent grâce à ses yeux, selon ses dires, et elle apostrophe ses élèves au regard morne, n’hésite pas à pousser, appeler, crier son irrespect pour enfin faire naitre quelque flamme dans leur regard.

— En fait, le bleu est une illusion. Votre vie est un mensonge. Je vous laisse méditer là-dessus.


________



Recherche : entrée :
Andersen.
voir aussi : Hans Christian Andersen, Joah Andersen, Nicholas Andersen
recherches associées : contes, la Petite Sirène, Danemark, science, Prix Nobel, auteur, peintre, incendie

Aller à : Joah Andersen
Choisir : Joah Andersen (1867), Joah Andersen (1994)
entrée : Hanne Kirsten Joah Andersen (1867)
Valider.


(Et voilà.
Quelques clics sur internet, et on peut retrouver ton nom.
Si un jour tu avais pu imaginer qu’une telle chose soit possible…
Et déjà pas mal de tes élèves ont fait le parallèle, il faut dire. Ils trouvent cela amusant. Les cons. Ta ressemblance avec la figure dans les bouquins d’histoire de l’art. Et ton nom. Tss. Heureusement que la venue d’internet est également allée de pair avec une baisse sensible du QI d’autrui. Sinon. Cela aurait fait des décennies que l’on t’aurait grillée.

Enfin. Bref.
Hanne Kirsten Joah Andersen.
Voyons ce que Wikipédia a à dire dessus.)


Hanne Kirsten Joah Andersen (de son nom d’artiste, Joah Andersen), née à Copenhague le 6 juin 1867, morte à Londres le 5 Septembre 1905, est une artiste danoise.

Malgré une carrière artistique assez courte (1883-1905), elle est considérée comme l'une des plus importantes protagonistes de l'avant-garde picturale de l'avant-guerre. Elle est notamment connue pour ses paysages d’incendies (L’incendie de Londres n°3, Copenhague en flammes, Maelström) et pour être responsable de l’incendie de Londres de 1905.

Elle recherche toute sa vie un travail pictural fort, aux couleurs vives mais réalistes, ce qui l'amena à étudier la sculpture, mais également les débuts de la performance. Selon elle la peinture est « un exutoire, la façon la plus radicale et la plus saine de cracher au monde l’étendue de la folie humaine » (cf. journal, 1885-1889, éditions Sterling). Ses tableaux controversés après le crime qui fut aussi son suicide sont aujourd’hui exposés à travers le monde.

Ses descendants sont Vincent Théodore Andersen (1885-1961), violoniste et compositeur, ainsi que Kirsten Anika Andersen (1889-1940), peintre associée au courant expressionniste.

Chacune de ces expositions a été l’objet de nombreuses controverses, pour mettre sur le devant de la scène une artiste reconnue par la justice (cours de Londres, 1908) comme une criminelle. Cependant, les juristes s’accordent à dire qu’aujourd’hui la loi statuerait sur le verdict d’une maladie mentale non prise en charge. De ce fait, Andersen ne serait plus reconnue comme responsable des faits ; propos dénoncés par nombre d’associations qui parlent de déresponsabilisation d’une criminelle. Cependant, à ce jour, aucune toile n’a été retirée des centres d’art.
112 ans après sa mort, Joah Andersen continue d’exercer une certaine fascination chez nombre d’artistes, de critiques et de psychiatres.


Voir aussi : articles de références :

Joah Andersen, le feu dans les yeux, Jude Penny (2005, 1h15)
Burning London to the ground, Paul O’Malley (1995, éditions Sterling)
Journal I, II, III et IV, Joah Andersen (1883-1902, éditions Sterling)
Watch me burn, David Cameron (2015, 3h03)
Le Pari(s) d’Andersen, Exposition du 8 septembre au 5 décembre 1985, Musée du Louvres
Burning Down, Exposition du 13 mars au 24 août 2009, Tate Modern
Ashes to ashes, Exposition du 20 février au 6 avril 2015, MOMA



(Tes détracteurs ont raison sur un point : tu étais parfaitement consciente de ce que tu étais en train de faire, le jour où tu as fait exploser le pont et la grille de la Chambre des Lords. Le jour où tu as réduit en cendre ce quartier de Londres, et ces familles, et toi-même.

Sauf que.
Tu n’es pas morte.

Réincarnée par un ancêtre maudit, tu as été plongée en Enfer. Rencontrant enfin le foyer de ta déchéance ; Franz Aschenbrenner. Ton aïeul. Pirate maudit par ses pairs, porteur de la malédiction qui t'a menée à ta perte.

Et puis tu as brûlé, des mois durant. Ne maîtrisant pas ce corps démoniaque dont tu étais désormais affublée. Ces capacités trop puissantes pour un être tel que toi, aux pensées encore profondément humaines, à la peine encore vive. Où étaient tes enfants ? S'en étaient-ils sortis ? Tu étais morte...

Tu avais si bien accepté la mort que son absence te plongea dans un profond désarroi.

Franz passa des mois entiers à t'aider à contrôler ton pouvoir. Au moins t'empêcher de brûler. Dans ce monde de cendre et de soufre, tu faisais office de soleil. Un soleil, oui... ironique.

Et puis Franz t'as trahie. Il t'as trahie alors que, voulant comprendre ce monde nouveau, tu t'étais mise à dénigrer les enfers. Leur organisation. Lui aussi les méprisait. Mais ce que tu ne savais pas, c'est que le Phénix était déjà un paria.

Alors, lorsque les magistraux l'ont retrouvé, il a fuit. Te laissant derrière lui. Te laissant à leur merci. Combien d'entre eux sont morts, avant de parvenir à te maîtriser...

Cela, Wikipédia ne le dit pas.)



(Tu sais ce que Wikipédia ne dit pas non plus ?

Les années de torture qui se sont suivies. Ton corps, d'abord soumis aux pires sévices physiques. Puis psychologiques, une fois le bourreau certain que les coups ne te feraient pas ployer.

Il t'a plongée dans le noir.
Seule.
Ton seul contact ; sa silhouette, apparaissant rarement au coin de ta vision. Et tu as craqué...

Tu as craqué. Tu t'es brisée au bout de tant d'années, victime de ce syndrome qui te faisait l'aimer. Victime de ta propre solitude. De ta colère envers Franz. De ces réflexes démoniaques que tu ne parvenais pas à contrôler... tu as accepté de ployer, et tu es entrée à son service. Son assistance.

Et pendant des dizaines d'années, tu as torturé à ses côtés. Jusqu'à craquer à nouveau. Refuser cet état de servitude dans lequel tu t'étais enlisée. Monter une révolte, surmonter la terreur et l'attachement développés à l'égard d'Alastor. Et puis tu es partie...)



(Tu ne fus pas une bonne personne, ni une bonne mère, selon tes dires. Un être humain raté en tous points. Jusqu’à mourir pour tenter d’étouffer la folie qui était en train de se propager jusqu’à ta petite fille. Jusqu’à faire peser sur les épaules de tes enfants le poids de tes actes. De ton histoire trop sulfureuse pour l’époque.
Ont-ils seulement été heureux ?

Kirsten a été déportée durant la seconde guerre mondiale. Les camps ne lui ont laissé aucune chance.
Vincent a fui assez tôt, jusqu’en Amérique. Mais ses compositions, aujourd’hui, te semblent immensément douloureuses.

Ton fils s’est marié. Mais tu perds la trace de sa descendance au fil des années.
Quant à ta fille, ses petits enfants sont devenus, par ironie du sort, des scientifiques sans cœur.)


(Ont-ils seulement été heureux ?)

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Point Rp : 26
Sexe du Personnage : Féminin
Emploi : Professeure d'histoire de l'art / Photographe / Pyrotechnicienne
Habitation : Un appartement à 40mn du centre de Londres
Talk in : #9999cc
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Mar - 22:23

Alastor
Bourreau
Toi, tu es mon bourreau. Du moins le second.

Je te hais. Tu sais parfaitement à quel point je te hais. Et à quel point je t'ai aimé, lorsque j'ai finalement succombé à tes manipulations immondes.

J'ai tout fait pour que tes tortures cessent. Et après, j'ai tout fait pour toi.

Et puis je t'ai trahi.
Je ne veux plus jamais te revoir...
black pumpkin



Franz Aschenbrenner
Ancêtre
Toi... tu es à l'origine de tout cela.

Tu ne m'as pas laissée mourir et tu m'as ramenée en enfer. J'aurais dû rejoindre les fonctionnaires de la mort ou le néant, mais tu ne m'en as pas laissé le loisir.

C'est à cause de toi que je suis devenue ce que je suis. C'est à cause de toi que j'ai été ainsi durant ma vie humaine. Que mes enfants ont été ainsi. Tu es la cause de nos malheurs, le foyer de notre malédiction.

Je te hais...
J'ai essayé de te tuer. En vain.
On ne tue pas un Phénix.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Point Rp : 26
Sexe du Personnage : Féminin
Emploi : Professeure d'histoire de l'art / Photographe / Pyrotechnicienne
Habitation : Un appartement à 40mn du centre de Londres
Talk in : #9999cc
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Mar - 22:24

Les Aventures




••• Titre+lien du rp | Participants + liens vers leur profil | Mois (time line) | Nature du rp
Résumé de votre rp et des enjeux qu'il a apporté

••• Titre+lien du rp | Participants + liens vers leur profil | Mois (time line) | Nature du rp
Résumé de votre rp et des enjeux qu'il a apporté

••• Titre+lien du rp | Participants + liens vers leur profil | Mois (time line) | Nature du rp
Résumé de votre rp et des enjeux qu'il a apporté

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Michael Perry
SEMI-ANGE
Messages : 99
Point Rp : 209
Sexe du Personnage : Masculin
Emploi : En recherche d'emploi
Habitation : Hôtel
Talk in : DARKSLATEBLUE #483D8
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Mar - 11:05
Bon bah j'ai pas à réfléchir longtemps vraiment, je te valide =)


 
Paralyzer
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Michael Perry
SEMI-ANGE
Messages : 99
Point Rp : 209
Sexe du Personnage : Masculin
Emploi : En recherche d'emploi
Habitation : Hôtel
Talk in : DARKSLATEBLUE #483D8
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Juil - 12:03
Déplacement du sujet pour réédition de la fiche.


 
Paralyzer
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Point Rp : 26
Sexe du Personnage : Féminin
Emploi : Professeure d'histoire de l'art / Photographe / Pyrotechnicienne
Habitation : Un appartement à 40mn du centre de Londres
Talk in : #9999cc
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Juil - 11:52
Édition terminée. Tak.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Michael Perry
SEMI-ANGE
Messages : 99
Point Rp : 209
Sexe du Personnage : Masculin
Emploi : En recherche d'emploi
Habitation : Hôtel
Talk in : DARKSLATEBLUE #483D8
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Juil - 15:16
Je donne un coup d'oeil à ça demain à la première heure !


 
Paralyzer
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Michael Perry
SEMI-ANGE
Messages : 99
Point Rp : 209
Sexe du Personnage : Masculin
Emploi : En recherche d'emploi
Habitation : Hôtel
Talk in : DARKSLATEBLUE #483D8
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Juil - 10:39

*Quand Alastor se fait engueuler parce que Hanne a foutu le bazar. et qu'il a envie de pls parce qu'il a encore perdu un assistant et plein de monde*

Ma foi, la fiche est toujours aussi bonne~ Pas de fautes, une très bonne plume Comme toujours les élèments apportés sont cohérents. Il n'y a donc rien à redire, je te revalide sans problème !


 
Paralyzer
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fall :: We are Fallen :: Dark Validés-
Sauter vers: